La gazette du raid

Les photos

 

Vendredi 10 mai.

Le Raid Passsion Désert 2013 est fini !

Nous sommes à Agadir et le chargement des remorques a démarré …

Mais tout d'abord, je vous transmets quelques nouvelles des deux dernières étapes.

 

 

Jeudi 9 mai, Fort Bou Jerif / Agadir, étape 11.

La dernière étape a encore joué avec le littoral atlantique, avec bonheur !

Des petites incursions en bord de mer avec des remontées sur les crêtes ont laissé les pilotes s'amuser dans les dunes océaniques. Un café gourmand était servi au CP 1 ( des Oscars 15 et 16 ), avec petits toasts chocolat-noisette ou miel-fromage ! Une petite plage de sable fin attendait ensuite notre passage, refusé pour les retardataires par la remontée de la marée. Certains se sont ensuite laissés séduire par des poissons grillés, sur Aglou Plage, d'autres ont préféré rouler sur la fin du road-book qui remontait à travers les champs d'arganiers, vers la capitale du tourisme balnéaire.

Le groupe de motos routières a pu aussi profiter des beaux paysages du Maroc, que ce soit dans les cols de l'Atlas, sur les petites routes cachées du Tafilalet et de l'Anti- Atlas ou bien sûr, tout au long du littoral atlantique. Ce groupe avait une présence féminine avec Denise qui a partagé l'aventure avec son conjoint Rainer, habitué du raid en tout-terrain.

On soulignera et remerciera la présence de Sébastien Coutelle, journaliste, qui a de nombreuses fois partagé nos différentes aventures, en particulier sur la dernière édition des "6 jours de Ksar Ghilane" avec la rédaction d'un article documenté sur Moto Journal. Cette fois, il est venu accompagné de pilotes expérimentés pour réaliser un essai comparatif de motos routières, sur le road-book du Passion Désert, qui paraitra également dans le magazine Moto Journal prochainement.   

Quelques pilotes ont retrouvé leurs épouses venues les rejoindre.

Un petit mot d'encouragement aussi aux quelques malchanceux pour qui le raid s'est arrêté avant Agadir ... prompt rétablissement à Jean-Pierre, Didier, Antonio, Yves n° 2, Mario et Julien. On souhaite également plus de chance au n° 240, Alain, en espérant que les soucis mécaniques soient derrière lui !

La soirée de cloture a réuni tout le monde dans les jardins de L'Argana, autour d'un buffet d'apéritif, préparé et offert par l'organisation, et une ronde de plats régionaux. La remise des prix s'est effectuée devant la piscine où un podium a été installé, ambiance musicale assurée par « DJ 12 » !

Les gagants au « jeu du questionnaire culturel » ont été récompensés, bravo à José ( Oscar n° 45 ) pour ses connaissances précises sur le Maroc. Félicitations aux équipages : 410 de Sylvie et Jean-Marc V. - 414 de Aimée et Henri C. - 403 de Florence et Alain B. pour leurs connaissances, leur esprit joueur et leurs recherches sur le terrain et au 402, Michel et Dominique M. pour leur humour !

Et ce fut la remise des prix pour le classement 4x4, quads et motos, avec distribution de coupes, certificats de réduction pour le « Raid Passion Désert 2014 » ( qui fêtera ses 10 ans!), échanges de poignées de mains, de bises et d'accolades, photos-souvenir ! Plus le sourire d' Anaïs, la benjamine du raid avec ses 10 ans, qui a fait toutes les étapes au rythme de ses parents, Isabelle et Serge, Oscars n° 20.

Les classements seront mis sur le site dès notre retour en France.

On félicitera plus particulièrement Danielle qui a réalisé le raid en section moto tout-terrain, partageant ainsi la passion de Michel, son mari, qu'elle a remercié pour sa patience et ses conseils de motard chevronné ! Bravo aussi à Chantal, qui a roulé une grande partie de l'épreuve en tout-terrain aussi, réservant l'autre partie de son temps à l'administration du raid. Clin d'oeil aussi à l'équipage 4x4 franco-belge féminin, les deux Brigitte, amies et partenaires dans cette aventure. 

On a tous eu une pensée émue pour ceux qui ne sont pas là : un hommage particulier à Dédé Chaumard, parti trop tôt, a été rendu à Ifrane, à la cérémonie d'ouverture, et bien sûr, il était dans tous les esprits tout au long de la route. Pensée aussi aux amis qui ont travaillé au projet et qui n'ont pas pu venir.

Tous nos remerciements à nos partenaires qui suivent et soutiennent nos actions, en particulier : la Mairie de Mazan, le Conseil Général de Vaucluse, le Crédit Agricole Alpes- Provence, Groupama Sud-Mazan, l'entreprise Ledent TP à Mazan, le Relais de la Lavande à Mazan, l'entreprise Bleu Ciel à Montpellier qui a offert deux groupes électrogènes que nous avons transportés jusqu'à M'Hamid, à l'hôtel Le Pacha. Le SCM, hand-ball club mazannais, qui a offert des maillots et des ballons qui ont fait le bonheur des enfants de Erfoud.

Remerciement aussi à Sébastien Duchesne qui a offert des postes de télévision que nous avons acheminés au Maroc et remis à différentes associations caratatives, par l'intermédiaire de Brahim, notre correspondant local. Ainsi que l'entreprise Ambulance Delta qui a une nouvelle fois offert un superbe véhicule que notre organisation a transmise à Casablanca, à la « Fondation pour la Jeunesse l'Initiative et le Développement ». Grand merci aussi à l'école primaire et au lycée technique de Valréas qui ont fait des dons de livres que nous avons distribués. Merci à tous ceux qui ont donné des vêtements et des médicaments, Brahim, là encore, a aiguillé les dons en ciblant les besoins de différentes structures d'aides locales. Merci aussi à Mme El Rasmi qui a fait don de matériel médical et de médicaments.

Merci aussi aux nombreux concurrents, qui, de façon individuelle et spontannée, ont profité de leur voyage au Maroc pour effectuer des dons personnels de toutes sortes.

 

Le Raid fera étape ce soir à Marrakech et se dirigera vers Tanger pour embarquer demain soir et revenir en France lundi 13 ; La distribution des motos et des quads s'organisera ensuite.

L'assemblée a apprécié les messages de sympathie de la part de Christain Beilles et l'organisation Sud Expé qui a pris en charge la partie administrative, de Yves vis à vis de toute son équipe SRA qui a géré la logistique avec tous ses membres bénévoles roulant avec leur véhicule personnel. Merci aux chauffeurs de camions, aux Oscars qui assurent les CP, aux pick-up qui sont sur le circuit en cas de besoin, à Pascale qui a tenu la boutique en proposant un joli choix de vêtements à l'effigie du Raid tout en assurant les CP avec François (oscars n° 6) qui gère aussi toute la partie technique sur l'équipement radio et GPS, aux équipes médicales. Merci aussi à Jean-Claude qui s'occupe de toute la règlementation, des classements et de la tenue du site internet avec l'aide de Hugo, que nous saluons également. Bravo aussi à Annick qui a le mérite de jongler avec la "listing room" et de parvenir à assurer le confort de chacun malgré les aléas des réservations hôtelières !

Et bien sûr, grand merci à Yves pour son expérience et son savoir faire, sa gentillesse et sa patience infinies, toujours à l'écoute de chacun, que ce soit des concurrents ou des membres de l'organisation.

Les deux organisations, Sud Expé et SRA, se réjouissent de leurs rapports amicaux compléméntaires et indispensables à la réalisation de cette magnifique aventure !

Les projets du raid Passion Désert 2014 vont mûrir … Nous vous tiendrons informés !

 

 

Mercredi 8 mai, boucle GUELMIM, étape 10.

Désolée, une rentrée au camp tardive a annulé la transmission des infos. Petits soucis mécaniques pour le pick-up de Billy qui faisait équipe avec nous … tracté à la sangle sur 170 km … les mains magiques des mécanos et l'intervention de Yves ont abouti à un redémarrage sur les coups de minuit... mais malheureusement, jeudi matin, la panne s'est redéclarée ! Bon courage Bill !

L'étape, comme son nom l'indique, dessinait une boucle autour de Guelmim, avec l'incontournable passage sur la Plage Blanche : GENIAL !!! Une piste un peu technique sur 30 km nous a amené sur cette longue étendue de sable … Les 1ères motos, un peu grisées par la vitesse ont même dépassé la sortie ! Tout le monde s'est amusé sur ces 37 km de sable rendu humide par la marée basse, en ligne droite, autorisant des pointes de vitesse impressionantes ! D'autres ont pris le temps de faire des photos, de fouler l'océan, d'admirer le paysage, de jouer dans les dunes côtières... avant de s'engager dans le magnifique canyon de l'oued Aoréora, ( nom à consonnance plus Polynésienne que Marocaine ! ) qui a séduit tout le monde en nous amenant au CP 1 , envahi de toutes petites grenouilles ! La suite, encore riche en sensation, nous a fait longer les falaises qui surplombent cette côte escarpée où les petits villages de pêcheurs sont nombreux, avant d'arriver à l'embouchure du Draa, « Foum el Draa » et d'admirer la rencontre avec l'océan, du fleuve souterrain depuis M'Hamid.

Le CP 2, à l'entrée de Tan-Tan a relevé les odomètres, laissant les pilotes libres de circuler hors road-book et de dénicher le meilleur Tajine de poisson ! Une liaison jusqu'au CP 3 nous a fait remonter la grande route qui file vers la Mauritanie, pour attaquer la dernière section de piste, à travers les plantations de figuiers de Barbarie qui recouvrent les collines à perte de vue.

Et c'est au final de cette belle étape que le raid est repassé par Guelmim, ville en grande extension, très active, avant de rentrer, 40 km plus tard, au magnifique camp de Fort Bou Jerif à l'accueil impeccable. Tentes caïdales confortables, propreté du camp et repas soignés : tajine de dromadaire ou de poulet le premier soir – filets de sardines grillés ou méchoui d'agneaux le deuxième soir – Desserts « maison », on étaient bien soignés !

Quelques petits soucis ont obligé l'arrêt anticipé pour certains concurents, ils vont suivre la fin du Raid en spectateur, un peu déçus bien sûr. Bon courage !

 

 

Mardi 7 mai, Tata / Fort Bou Jerif, étape 9

Le Raid s'est fait réveiller par le chant des oiseaux, très nombreux dans les jardins du Relais des Sables. Quelques motos sont chargées sur les remorques, certains pilotes un peu dérangés par la tourista préfèrent reprendre des forces pour l'étape de demain qui se déroulera au bord de l'océan.

Le camion atelier est resté ouvert tard dans la nuit et heureusement, les mécanos ont été brillants et presque tous les engins sont repartis. Le RZR de Franck et Olivier a vécu un sauvetage de démarreur et les deux copains ont pu prendre le départ. Le 4x4 de l'équipage féminin des deux Brigitte a aussi subi les manœuvres de réanimation de la part de Philippe et Schandel.

Le début d'étape nous a fait découvrir de très jolies palmeraies, sauvages et cachées aux détours d'une piste roulante jusqu'au CP 1 de Anita et Gégé / Nicole et Philippe. Un bon passage au cap en a fait jardiner quelques uns, même parmis les plus expérimentés, n'est-ce pas Claude ? Le CP 2, tenu par les motards de l'orga, Philippe et Christian, envoyait tout le monde dans une petite remontée sur le Tazougart et ses étonnantes plissures géologiques. La température s'élève et grimpe jusqu'à 46 °c, vers midi et le CP 3 du duo d'oscars 15 et 16 (déjà cités!) a encore inové : melons frais et bananes attendaient les concurrents !

 

 

Un passage un peu plus technique, en fond d'oued, avec de la piste lente a fini l'étape où la nuée de motards déséchés est arrivée sur Guelmim en s'arrêtant au premier café pour déguster une orange pressée ou un thé à la menthe ! Bonheur simple ! Un passage en ville pour certains, une rentrée directe pour d'autres avec la liaison de 40 km pour attérir à Fort Bou Jerif, près de l'océan, où le Raid s'installe pour deux jours. Le parc s'organise, les camions déballés, la buvette ouverte … et le camion atelier ronronne !

Quelques petits bobos, la chaleur et la fatigue altèrent un peu les forces des pilotes, des copilotes et des membres de l'orga, mais ça va ! Tout le monde va profiter de l'accueil impeccable du camp de Fort Bou Jerif en pensant à la Plage Blanche, mais chut ! C'est pour demain !

Je transmets quelques messages :

Un message que l'on m'a donné hier soir : «  Pour les grands-parents Dervillé : J'ai fait l'étape aujourd'hui avec le 1er en copilote, je me suis éclatée ! BISOUS ! Laura. »

Un autre de ce soir : Pour Stewie, de la part de sa maman qui a perdu la connexion et qui lui fait des gros bisous !

Bisous à Bedoin !

Et beaucoup d'autres qui savent que leur famille suit la gazette mais qui n'osent pas s'exprimer en direct !  

 

 

Lundi 6 mai, Bivouac Chegaga / Tata, étape 8

Désolée ! Impossible de transmettre des infos depuis mardi 30 avril malgré de multiples tentatives !

Des arrivées tardives et des problèmes de connexion ont perturbé les mises à jour de la gazette, mille excuses pour ceux qui suivent de façon assidue. J'avais préparé des résumés, étape par étape, au fil de la route, prenant des notes à chaud, mais je ne vais pas avoir le temps de tout retransmettre … je vais donc me tenir à un compte-rendu plus succinct des derniers jours, que je replace quand même dans l'ordre chronologique. 

Beaucoup m'ont dit : « Ma famille suit la gazette, et s'inquiète qu'il n'y ait pas de news » rassurez-vous, tout va bien et ils pensent à vous !

Aujourd'hui, le raid a quitté l'erg Chegaga sous le soleil, avec de belles traversées de dunes, au cap, puis une piste roulante qui a enroulé le lac Iriki par le Nord Ouest en permettant de bonnes accélérations ! Par la suite, les cailloux s'étaient donnés rendez-vous sur la piste avec quelques bons « champs de caillasses » entrecoupés de parties plus sableuses, les véhicules et leurs passagers, ont apprécié ces quelques zones de velours … Le passage par Tissint a permis la restauration, avant de repiquer, toujours plein Ouest, vers la palmeraie de Tata et sa chaleur étouffante, à 13 h, on a enregistré 43 °c …

Les motos routières ont fait une remontée de deux jours, en passant par Aït Ben Haddou et son très beau Ksar, classé au patrimoine mondial de l' Unesco. Elles rejoignent ce soir le reste du groupe, avec les deux fourgons qui les suivaient.

Toute la "famille SRA - Sud Expé" envoie son soutien et ses meilleures pensées à Rolland qui a dû quitter le Passion Désert pour raison familiale.

ça bricole un peu sur le parc du Relais des Sables : quelques pneus à changer, des problèmes électriques, d'autres de démarreur … le camion-atelier grouille comme une fourmilière ! Certains ont quand même la chance de se réfraichir dans la piscine où le bain est très apprécié et la sieste sur les transats est le meilleur des remèdes ! La buvette avec ses boissons fraîches et ses frites remporte tous les suffrages !

 

 

Dimanche 5 mai, boucle Chegaga, étape 7

L'aube s'est levée avec un vent de sable violent … la journée s'annonçait difficile ! La mise en place des équipes de CP au petit jour, a dévoilé une visibilité très limitée. Le départ a finalement été donné, certains ont préféré rouler tranquillement vers le point G 61, lieu du bivouac, au creux des dunes Chegaga. Le campement était paralysé par le vent de sable, chacun se mettant aux abris … mais l'espoir circulait, les gens du camp étaient confiants : « le vent s'arrête tout à l'heure … inch Allah ! » et ils avaient raison, le vent a cessé en début d'après-midi et là, tout est devenu tellement agréable ! Certains pilotes infatigables ont été déçus que Yves n'autorise pas un second tour, ils s'amusaient bien, mais les règles de sécurité sont prioritaires et le l'équipe de fermeture a poussé tout le monde vers le camp. Bilan : malgré le vent, tout le monde a apprécié cette boucle, avec des franchissements quelques fois un peu techniques, des montées un peu difficiles pour les 4x4, mais récompensées par des descentes en surf où les sensations sont grandes !

 

 

Le camp, organisé par l'hôtel Le Pacha, a assuré au niveau des sanitaires et a préparé un repas savoureux : harira et couscous. Soirée djembé et chants locaux autour du feu de camp, sous le ciel étoilé et la lune en clin d'oeil, sympa !

 

 

Samedi 4 mai, Erfoud / M'Hamid, étape 6

Une bonne partie des oscars et des équipes médicales sont partis la veille, se poster le long du circuit afin d'être opérationnels sur cette longue étape.

Le raid a quitté le Tafilalet pour traverser la région de Sous Massa Draa, plein Sud. Et le jeu de la navigation au cap à fait perdre le Nord aux boussoles de certains … à tel point qu'ils ont raté le « CP volant » ( par définition, non mentionné sur le road-book), où la surprise était pourtant alléchante : Sylvie et Michel / Chris et Daniel avait préparé des assiettes de charcuterie, dommage pour les étourdis ! (n'est-ce pas Cédric?) L'enchainement de plateaux roulants a guidé les pilotes vers Oumjrane où le CP est placé dans la cour de l'auberge, stratégie réconfortante ! Les omelettes étaient bonnes, nous ont dit les concurrents ! Avant de rejouer au cap … et de traverser l'impressionnant cratère volcanique du Mont Tadart, en frontière Algérienne. L'étape s'est terminée par une piste sableuse, un peu mouillée par endroit, avec quelques pièges, et la traversée du Draa, avant d'arriver à M'hamid, au magnifique hôtel du Pacha où la piscine à réconforté tout le monde !

Les motards ont dû prendre leur nécessaire pour 2 jours, l'étape 7 se déroulant en autonomie, avec un bivouac sur Chegaga.

Tous se sont endormis, certains sur les terrasses, en pensant aux dunes du lendemain !  

 

 

Vendredi 3 mai, boucle de Merzouga, étape 5

Une petite liaison entre l'hôtel et le sable a permis l'échauffement. L'entrée dans les dunes, côté Nord de l'erg Chebbi, s'est faite tôt, mais le vent de sable et la chaleur ont rendu les crêtes plutôt molles et les passages délicats. Certains acharnés ont quand même réalisé la boucle 3 fois : félicitations à nos motards Suisses qui ont fait le spectacle. D'autres n'ont pas résisté à la tradition : pique-nique grandiose au cœur des dunes ! Et fin de l'étape tard dans l'après-midi, mais quand on aime on ne compte pas !

Les visages sont un peu cuits par le soleil et le vent, les yeux un peu rouges et les conversations animées autour de l'apéritif offert par l'organisation. La journée est refaite, chacun y va de son meilleur commentaire !

 

 

Nous devons remercier Brahim, notre correspondant au Maroc, qui a mis, comme chaque année, tout son professionalisme et son savoir faire au service de l'organisation. Très serviable, professionnel du tourisme, l'accueil et le bien être de chacun est sa priorité, vous pourrez le constatez en vous rendant à son auberge, à l'entrée du site de Merzouga, la Kasbah Saïd, d'où vous n'aurez plus envie de repartir !

Dans le parc de l'hôtel, les engins sont bichonnés, les filtres soufflés, les pleins refaits, les pneus regonflés ! Le paddock est prêt !

Nous avons ajouté quelques photos et plusieurs personnes souhaitent faire des petits clins d'oeil chez eux … un grand timide m'a dit : «  Dis à Elo que j'ai un message perso » ( ???) j'ai répondu « Ok, je mets quoi comme message ? » et le grand timide m'a répondu « message perso... » Bon, Elodie, je pense que tu as le décodeur !!!

La soirée s'est un peu prolongée … et l'étape de demain rassemblera tout le monde sur la ligne de départ !

 

 

Jeudi 2 mai, Tinerhir / Erfoud, étape 4

Le départ a été donné dans le canyon et le passage le long de la palmeraie de Tinehrir, sous le soleil matinal, a mis tout le monde en forme. Le tracé a fait la part belle aux grandes traversées de plateaux roulants où motards et quadeurs ont avalé les km, les 4x4 bien sûr, étaient plus lents. La buvette a été prise d'assaut, la chaleur est tombée sur le Raid, qui ne s'en plaindra pas ! Le très bel hôtel « El ati » a comblé tout le monde qui parlait déjà de l'étape suivante …

 

 

Mercredi 1er mai, Midelt/ Tinerhir, étape 3

Nous étions répartis sur plusieurs hôtels, la plupart des concurrents au spacieux et luxueux Taddart et notre équipe a été installée à l'Auberge Jaafar, que je tenais à citer. Certains diront bien que l'eau n'était pas assez chaude, que le confort était rustique mais, franchement, c'était bien sympa ! Je me permets de donner un avis personnel, donc je recommande cette adresse : www.aubergejaafar.com

Le patron, Saîd Rahdou a développé sa petite auberge en complément de son exploitation agricole de 48 hectares de pommiers. Bon accueil, très propre, feu de cheminée pour réchauffer le petit déjeuner, crêpes « maison », choukrane !

 

 

Le début d'étape nous a fait traverser la chênaie de Midelt, forêt protégée, puis une descente un peu technique avec une équerre serrée a nécessité la dextérité des pilotes 4x4, avant de plonger dans le cirque de Jaafar et de remonter le superbe canyon aux impressionantes falaises de granit rose taillées au couteau. Les véhicules se sont frayé un chemin entre les blocs, se sentant bien petits ! Les motards ont navigué avec facilité. Une bonne section de liaison routière nous a amené à Agoudal, après le CP2 tenu par les équipages 15 et 16, Sylvie et Michel / Chris et Daniel, qui ont lancé le projet de trouver une idée originale chaque jour, en matière d'accueil à leur CP : la veille, ils avaient servi des œufs durs avec le café, là, ils avaient pressé 10 kg  d'oranges ! Que nous réserveront-ils ensuite ? Et juste après, l'entrée dans le Haut Atlas, avec l'ascension du Tizi n'Ouano, qui nous avait refusé le passage pendant les recos. Le Raid a franchi le col, à 2980 m d'altitude, pour le plaisir des yeux ! Le versant sud dévoilant une superbe vue panoramique.

L'arrivée par la descente des gorges du Todra a soulagé les organismes ! La fatigue commençait à se faire sentir !

 

 

Mardi 30 avril. Étape 2

Encore un petit matin frais sur Ifrane !

Les équipes médicales et les Oscars prennent la route de bonne heure pour être en place sur le circuit.

Tous les concurrents sont au départ à 9 h. La forêt de cèdres et les singes Magots surveillent notre passage, les motards et les quadeurs sont encore arnachés du lourd équipement d'hiver. La trace se fait ensuite par de grandes prairies lézardées d'oueds gonflés. Les CP 1 et 2 se passent facilement, le 3 ème est embusqué après deux petites zones de navigation au cap qui donnent un peu de piment ! Sur le dernier tronçon, un bel oued, bien large mais bien chargé nous barre le passage… pas de problème pour les 4x4 … mais les motards se rincent les pieds ! La fin de l'étape surplombe le cirque de Jaafar dans lequel nous progresserons demain, nous laissant apercevoir et photographier un ancien village d'habitations troglodytes.

 

 

L'arrivée à Midelt se fait sous le soleil, tout le monde s'active autour du camion atelier pour quelques gestes affectifs sur les machines … et s'installe joyeusement aux tables de la buvette pour déguster une bière bien fraîche et une barquette de frites ! Pas mal !

On a quand même quelques malchanceux : l'équipage 412 a un souci de turbo … et le motard 216 a fait une chute sans gravité qui l'oblige à finir l'étape dans le pick-up de Dany, mais rassurez-vous, Maurice va bien ! Pour info, le motard 256, Claude, a pu reprendre son guidon, Yves, Eric et Schandel ont sauvé sa boite de vitesse, bonne route pour lui qui retrouve ses copains du Dakar !

On doit remercier de sa présence sur notre Raid, Mr Laraichi Abdalah, Président de la Fédération Royale Marocaine de Motocyclisme, qui partage notre passion et suit notre progression.

Ce soir, dans le hall du très bel hôtel Taddart, l'organisation Sud Expé et SRA vous invite à l'apéritif ! Santé, tchin-tchin !

 

 

Lundi 29 avril. Ifrane

Réveil givré !

Les selles sont recouvertes d'une fine couche de neige et la ligne de départ est à 0°c mais l'ambiance est chaude !

Tous les pilotes tapent du pied et chauffent leurs gants. Le parc se transforme en ruche bourdonante, les road-book sur la case 1, les odomètres mis à 0 devant la flamme du « start », les 1ères poignées sont tournées à 9 h et libèrent les impatients sous les caméras de la télévision Marocaine qui retransmettra demain à 8 h 30, chaine 1.

 

 

Les autorités ont déployé un large encadrement de sécurité.

Le Raid s'élance, le soleil perce les nuages par timides attaques dès le milieu de matinée, la piste contourne les nombreux petits lacs du Djebel Tichtrar. Les oscars n° 8 et 14, Jacqueline et Serge, Martine et François, réchauffent les concurrents au CP 1 en proposant du café fumant, bien apprécié. Les derniers pointent vers 12 h et grignottent sur place avant d'être rejoints par l'équipe de fermeture.

L'itinéraire se poursuit dans le massif du Tichoukt, sous un soleil éclatant mais un petit vent très frais. Le CP 2 tenu par Anita et Gégé, Nicole et Rolland, pointe tout le monde à la descente vers Boulemane et le ravitaillement-essence. Ensuite, la piste traverse les plateaux de cultures du Kef El Mellah avant de suivre la descente d'un canyon escarpé et de remonter le Djebel Hebri et ses petits monts volcaniques.

 

 

 

Le CP 3 est une petite surprise sur l'itinéraire des concurrents, son emplacement est tenu secret pour pimenter le classement.

A l'arrivée, on dénombre quand même quelques crevaisons et des petits incidents sans gravité qui obligent certains à sortir les caisses à outils, mais rassurez-vous, rien de méchant !

La bonne humeur règne dans le parc et les engins sont bichonnés pour être opérationnels demain matin. Une bonne soirée tous ensemble, quelques heures de sommeil et on quittera Ifrane, pour sillonner encore entre Moyen et Haut Atlas.

Tout roule !

 

Message personnel : Merci Yoyo pour ton coucou, toute l'équipe de SRA t'embrasse !  

 

 

Dimanche 28 avril

Sur les starting-bloc … le Raid Passion Désert grelotte !

La météo n'est vraiment pas clémente : 2 °c au meilleur de la journée et – 1 ° c à 19 h ! Et le ciel qui nous envoie des rafales de grésil … les motards courageux vont sûrement souffrir du froid et de l'humidité demain matin, sur la 1ère étape. La boucle d'Ifrane a été reconnue, validée, elle sera un peu boueuse, c'est certain ! Mais cela fait aussi partie des joies du raid !

Tous nos concurrents ont pointé et la soirée de réception va nous réunir autour d'un buffet convivial.

L'équipe de Sud Expé et de SRA vous souhaite une bonne installation, beaucoup de plaisir parmis nous et le retour du soleil !  

 

 

Vendredi 26 avril

La caravane du Raid Passion Désert a traversé la grande bleue sans encombres, avec une météo clémente et des formalités au port de Nador effectuées rapidement. Nous avons ensuite acheminé le précieux chargement jusqu'à Ifrane où les 6 camions, les 10 remorques plus la « caravane- buvette » , et presque 50 4x4 ont franchi les plaines cultivées de blé presque mur avant d'effectuer une montée des premiers cols du Moyen Atlas pour arriver à notre ville-départ, hier en fin d'après-midi.

 

La matinée a été consacrée au déchargement et rangement du matériel. Vos engins sont parqués, sous les flammes colorées de l'organisation et vous attendent impatiemment ! 7 de nos oscars affectés au transport se sont remis en route pour convoyer les remorques qui récupèreront leur chargement, à la fin des réjouissances, à Agadir. Bonne route pour eux !

 

 

 

 

Les derniers points sur les réservations hôtelières, les préparations ultimes de toutes les petites bricoles, la mise en place du camion-atelier, les dernières vérifications techniques … et tout sera prêt pour vous accueillir, les friteuses sont en place, la pompe à bière aussi !

 

Nous avons pris soin d'aller goûter la cuisine locale, rassurez-vous les tajines sont toujours aussi parfumés et les grillades à point !

 

Demain, nous irons vérifier sur le terrain quelques passages, refaire en éclaireur les premières étapes … et vous dérouler le tapis rouge !

 

Bon vol, bonne route, et soyez les bienvenus !

Messages particuliers :

Grosses bises à Régine, Bastien, Loïs, David et Mélanie. Tout va bien !

Pensées particulières et grosses bises à Stewie ! (de la part de Christine et Eric )

Un petit coucou pour jérémy de la part de sa maman qui pense tous les jours à lui; gros bisous à toute la famille (et à Endjy)

 

 

Lundi 22 avril 2013

PROLOGUE

Le IX ème Raid Passion Désert frétille ... et s'impatiente !

Les motos, les quads et les 4x4 arrivent par petites vagues, amenés par nos équipes ou les pilotes eux-mêmes, depuis la Suisse, la Belgique, la Picardie, la Bretagne, le Centre, le sud-ouest et bien sûr, le sud-est. Nous récupèrerons en route les concurrents Espagnols et Portugais et attendons également l'arrivée de 3 équipes du Koweit.

Tous les engins sont chargés sur les remorques, elles-mêmes regroupées dans le parc SRA ... et nos oscars sont déjà à vos petits soins, organisant des tours de garde pour veiller sur votre matériel ! Les crampons sont neufs, les poignées d'accélérateur vivent leurs derniers moments de répits et, c'est certain, chaque machine pense à son pilote qui lui-même, doit rêver aux belles pistes marocaines que vous foulerez ensemble dans une semaine !

 

 

Le convoi se mettra en route demain en début d'après-midi, pour rejoindre le port de Sète et traverser ensuite la Méditerranée, il touchera la terre Africaine jeudi.

Toute l'équipe de Sud-Expé et de SRA se rassemblera pour vous accueillir à Ifrane, au cœur du Moyen Atlas et partager avec vous cette belle aventure ! 

 

Le compte Facebook de SRA La chaine Youtube de SRA La chaine Dailymotion de SRA